La Traversée

Texte fondateur

Le travail géopoétique viserait à explorer
les chemins de ce rapport sensible et intelligent à la terre,
amenant à la longue, peut-être, une culture au sens fort du mot.(…)
La géopoétique (…) occupe un champ de convergence potentiel
surgi de la science, de la philosophie et de la poésie.

Kenneth White, Le Plateau de l’albatros

La traversée,
terme plutôt relié à l'espace qu’au travail proprement intellectuel
la traversée du désert, de l'océan, d'un col en haute montagne,
des Amériques, des lacs gelés, du Grand Nord, des glaces ...
ou encore le fait d'avoir à traverser les approches traditionnelles
pour passer à autre chose, à la géopoétique.

La traversée de l'océan qui est à l'origine des Amériques,
du Canada, par accident, mais quand même!
et tous ces membres de notre groupe qui viennent d'ailleurs,
qui ont un jour traversé l'océan pour venir ici.

Le trait d'union plutôt que la virgule ou la barre oblique
pour déjà marquer l'espace du sens,
la traversée qui est essentiellement mouvement, et la force du regroupement

qui nous permet d'être assez solides, nombreux, complices
pour oser le mouvement de la traversée.