La Traversée

Passages, carnets de la montagne



Extrait


« Ne vouloir être nulle part ailleurs. Surtout pas au point d'arrivée de l'étape, pas même quelques mètres au-delà de mes pages. Vouloir être à l'endroit exact où je me trouve, en ce moment même, malgré l'effort. Me dire : ce n'est pas moi qui marche, même s'il s'agit de mes cuisses, de mes bras, de mon coeur. Observer avec étonnement, comme immobile, les gestes que mon corps invente de lui-même, la force qu'il a, la régularité de son souffle. Laisser l'instant s'ouvrir. »