La Traversée

Modalités du parcours - Voyage

Deux cartes postales estampillées au sceau à l'infini (1/2)

Crédit photo: Jean Morisset
Si tous les couchers de soleil
renvoient au désir enfoui
de quelque transcendance latente

entre la mémoire de l’imprévu
et l’ignorance des origines
il est une palpitation cosmique
qui perdure et percole à l’horizon

comme si la signature de l’espace
était déjà inscrite en filigrane
dans la lecture géopoétique de l’inédit

De galets et d'écume

De galets et d'écume. Photo: Philippe Archambault.
En Dominique, sur la Waitukubuli National Trail. Un chemin de galets et d’écume relie Cabrits à Capuchin. On y marche d’un pas alerte, les bras déployés, avec une attention redoublée. Les cailloux ont des mouvements capricieux. Les vagues submergent la voie balisée; il faut distinguer le rythme marin et accorder ses foulées. Marcher exige parfois ce degré de concentration, lequel procure un sentiment d’unité. Curieusement, ce sentiment d’être entier et relié au monde, on le découvre aussi à l’ombre d’un palmier, dans la passivité de la contemplation.

La flèche et la croix

La flèche et la croix
En Dominique, sur la Waitukubuli National Trail. La flèche décochée du sens qui invite à poursuivre et la croix hospitalière qui convie au repos. Côte à côte, à la croisée des chemins, elles indiquent les pôles de l'expérience. Vous marchez des heures durant par des sentiers abrupts, par une chaleur caniculaire, et vous suez, vous amenez, pas à pas, votre corps à la fatigue bienfaisante. La nuit venue, vous ne cherchez rien d'autre que le suprême divertissement du sommeil. Et vous faites ainsi, jour après jour. Cette monotonie libère. Cette ligne claire, parfaitement ponctuée, vous rend à la santé. O vie saine des marcheurs!

Le vertigineux ravin de la Fish River

Le vertigineux ravin de la Fish River. Photo: Jean Claude Castelain.
Une succession de fractures géologiques, débutant il y a plus de six cents millions d’années, présente dans le sud aride et désertique de la Namibie le spectacle minéral du canyon de la Fish River, deuxième en importance au monde après celui du Grand Canyon du Colorado.
 
Gorge longuement façonnée par l’action du feu volcanique, des mouvements tectoniques de l’ancien continent austral Gondwana ainsi que par la fonte des glaciers, cette vertigineuse et tortueuse faille de cent soixante kilomètres abrita des hommes de l’âge de pierre, ancêtres des peuples contemporains San et Nama, et accueille une flore et une faune particulièrement adaptées à son écosystème extrême.
 
Syndiquer le contenu