La Traversée

Modalités du parcours - Marche et flânerie

Lancement du supplément illustré Hochelaga imaginaire

Date de l'événement: 
Mardi, 4 Avril, 2017 - 18:00 - 20:00


En date du mardi 4 avril 2017, dès 18h, aura lieu le lancement du supplément illustré de 56 pages Hochelaga imaginaire (15e carnet de navigation piloté par Benoit Bordeleau, Bertrand Gervais et Hector Ruiz). Nous vous donnons rendez-vous pour l’occasion à La Flèche rouge, librairie et atelier de quartier située au 3235 rue Ontario Est, Montréal (à quelques minutes à pied de la station de métro Préfontaine).

Soirée de lectures «Au retour du flâneur - Le matin» le 10 février!



Entre le 1er août 2016 et le 15 janvier 2017, Xavier Martel et Chloë Rolland ont proposé aux membres de La Traversée de flâner sous le thème du Matin :

« Entre le lit et la machine à café, entre la maison et le travail, le Matin est une période de prédilection pour les automatismes et la routine. Mais l’esprit ensommeillé a souvent cela de particulier qu’il couvre certains gestes de son aura de mystère et de liberté. [...] Laissez-vous surprendre par des moments furtifs ou partez à la découverte d’un quartier ou d’une campagne un matin de congé. Tous les espaces sont évidemment permis et chaque type de réveil a droit de cité. Une invitation à vous lever en poésie et à vous laisser porter par le vent de l’inspiration… » (Extrait de la proposition des animateurs)

Soirée de lectures «Au retour du flâneur - Le matin»

Date de l'événement: 
Vendredi, 10 Février, 2017 - 19:00 - 22:00
Entre le 1er août 2016 et le 15 janvier 2017, Xavier Martel et Chloë Rolland ont proposé aux membres de La Traversée de flâner sous le thème du Matin :

Nouveaux arrivages dans la bibliothèque nomade!



J'écris fleuve, aux éditions Leméac, sous la direction de Vincent Lambert et d'Isabelle Miron. Comprend des textes d'André Carpentier et de Jean Morisset ainsi que des photographies d'Isabelle Duval.


En sentinelle dans les méandres de la Saint-Charles



Réalisé sous le pilotage de Julien Bourbeau, Hugo Bourcier, Nicolas Lanouette, Myriam Marcil-Bergeron et Christian Paré, ce carnet rassemble les contributions textuelles et visuelles des participantes et participants à l'atelier nomade En sentinelle dans les méandres de la Saint-Charles s'étant déroulé à pied et en canot du 5 au 7 juin 2015.

Extrait de la présentation de Nicolas Lanouette et Christian Paré :

Prolongation du Retour du flâneur - Le matin!


Trop contente de l'enthousiasme suscité par le thème et de la qualité des contributions qui ont été présentées sur le blogue, la joyeuse équipe du Retour du flâneur - Le matin vous propose de prolonger le plaisir jusqu'au 15 janvier. ​Une soirée de lectures sera ensuite organisée à la mi-février. Au grand plaisir de lire vos flâneries des matins d'hiver! 

Prolongation du Retour du flâneur - Le matin

Date de l'événement: 
Lundi, 1 Août, 2016 (Toute la journée) - Jeudi, 1 Décembre, 2016 (Toute la journée)
Crédit photo: Chloë Rolland

Mise à jour : ​Trop contente de l'enthousiasme suscité par le thème et de la qualité des contributions qui ont été présentées sur le blogue, la joyeuse équipe du Flâneur du matin vous propose de prolonger le plaisir jusqu'au 15 janvier. ​Une soirée de lectures sera ensuite organisée à la mi-février. Au grand plaisir de lire vos flâneries des matins d'hiver!

 lire la suite »

Déambulation du coteau Saint-Geneviève: dans la marge intérieure de Québec

Date de l'événement: 
Samedi, 17 Septembre, 2016 - 10:00 - 16:00
Le samedi 17 septembre prochain, nous vous invitons à découvrir l'un des principaux massifs boisés au coeur des quartiers centraux de la ville de Québec. Sous la houlette du pâtissier-géographe Nicolas, nous irons à la rencontre des érables à Giguère, des chèvrefeuilles, des noyers cendrés et des peupliers des Soeurs du Bon-Pasteur.

Le coteau Sainte-Geneviève. Dans la marge intérieure de Québec



«Quand on est de la Basse-Ville on n’est pas de la Haute-Ville…», chantait Sylvain Lelièvre. Par cette simple phrase, ce dernier dévoile la grande cassure géographique de Québec, soit la division entre la ville haute et la ville basse. Plusieurs écrivains, journalistes, chanteurs, artistes et géographes l’ont d’ailleurs représenté selon cette dichotomie. Pourtant, l’espace frontière serpentant entre le Vieux-Québec et la pointe ouest de Sainte-Foy, c’est le coteau Sainte-Geneviève: une falaise qui marque la limite entre les Appalaches, la colline de Québec, les basses terres du Saint-Laurent et la Basse-Ville.

S’il a été délaissé par les administrations municipales, qui ne voyaient en lui qu’un espace inutile, voire contraignant pour le développement urbain, le coteau Sainte-Geneviève montre comment la nature peut reprendre ses droits. Plus qu’une division entre la Haute et la Basse-Ville, c’est un lieu de passage sillonné par des routes et des escaliers, comme autant de ponts sur une rivière, bordé de terrains vagues, de projets en friche et d’endroits insolites ; de parcs publics, d’espaces privés, d’anciennes usines, de quartiers ouvriers et cossus, de sites historiques. Bref, circuler dans le coteau Sainte-Geneviève, c’est traverser l’histoire de la ville de Québec par l’un de ses traits particuliers – ses escaliers –, qui offrent un regard intime sur ce lieu.
Syndiquer le contenu