La Traversée

Espaces géographiques - ville

Hochelaga Imaginaire



« Les textes qui suivent n'ont pas la prétention d'épuiser le quartier. Plutôt, ils ont pour but de vous mettre en contact avec des extraits de présence au quartier et à soi-même, pour le dire à la manière d'un certain flâneur de ruelles. Surtout, nous espérons que ce carnet, qui a les apparences d'un supplément illustré, vous permettra de découvrir ou de redécouvrir Hochelaga au fil de ses pas et de ses pages. »

Lancement du supplément illustré Hochelaga imaginaire

Date de l'événement: 
Mardi, 4 Avril, 2017 - 18:00 - 20:00


En date du mardi 4 avril 2017, dès 18h, aura lieu le lancement du supplément illustré de 56 pages Hochelaga imaginaire (15e carnet de navigation piloté par Benoit Bordeleau, Bertrand Gervais et Hector Ruiz). Nous vous donnons rendez-vous pour l’occasion à La Flèche rouge, librairie et atelier de quartier située au 3235 rue Ontario Est, Montréal (à quelques minutes à pied de la station de métro Préfontaine).

Café géopoétique - Soirée-discussion autour du livre Ville et géopoétique

Date de l'événement: 
Jeudi, 24 Novembre, 2016 - 18:45 - 21:00
Crédit photo: Colette Prévost
Un troisième café géopoétique organisé par La Traversée aura lieu le 24 novembre 2016 de 18h45 à 21h au Centre La Tienda (4329, rue Wellington, Verdun, station de métro De l’église). Cette soirée-discussion sera animée par Xavier Martel et Augustin Charpentier, et elle portera sur le livre Ville et géopoétique dirigé par Georges Amar, Rachel Bouvet et Jean-Paul-Loubes, paru aux éditions de L'Harmattan en juin dernier.

Café géopoétique - Soirée-discussion autour du livre Ville et géopoétique


Crédit photo: Colette Prévost

Un troisième café géopoétique organisé par La Traversée aura lieu le 24 novembre 2016 de 18h45 à 21h au Centre La Tienda (4329, rue Wellington, Verdun, station de métro De l’église). Cette soirée-discussion sera animée par Xavier Martel et Augustin Charpentier, et elle portera sur le livre Ville et géopoétique dirigé par Georges Amar, Rachel Bouvet et Jean-Paul-Loubes, paru aux éditions de L'Harmattan en juin dernier. Afin de participer aux échanges, il est conseillé de lire quelques articles de l'ouvrage, notamment «Le blues des métropoles» de Loubes, «La géopoétique de la ville future» d'Amar, «La marche flâneuse en milieu urbain: une démarche géopoétique?» d'André Carpentier ainsi que la postface. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire à la_traversee@uqam.ca.

Déambulation du coteau Saint-Geneviève: dans la marge intérieure de Québec

Date de l'événement: 
Samedi, 17 Septembre, 2016 - 10:00 - 16:00
Le samedi 17 septembre prochain, nous vous invitons à découvrir l'un des principaux massifs boisés au coeur des quartiers centraux de la ville de Québec. Sous la houlette du pâtissier-géographe Nicolas, nous irons à la rencontre des érables à Giguère, des chèvrefeuilles, des noyers cendrés et des peupliers des Soeurs du Bon-Pasteur.

Le coteau Sainte-Geneviève. Dans la marge intérieure de Québec



«Quand on est de la Basse-Ville on n’est pas de la Haute-Ville…», chantait Sylvain Lelièvre. Par cette simple phrase, ce dernier dévoile la grande cassure géographique de Québec, soit la division entre la ville haute et la ville basse. Plusieurs écrivains, journalistes, chanteurs, artistes et géographes l’ont d’ailleurs représenté selon cette dichotomie. Pourtant, l’espace frontière serpentant entre le Vieux-Québec et la pointe ouest de Sainte-Foy, c’est le coteau Sainte-Geneviève: une falaise qui marque la limite entre les Appalaches, la colline de Québec, les basses terres du Saint-Laurent et la Basse-Ville.

S’il a été délaissé par les administrations municipales, qui ne voyaient en lui qu’un espace inutile, voire contraignant pour le développement urbain, le coteau Sainte-Geneviève montre comment la nature peut reprendre ses droits. Plus qu’une division entre la Haute et la Basse-Ville, c’est un lieu de passage sillonné par des routes et des escaliers, comme autant de ponts sur une rivière, bordé de terrains vagues, de projets en friche et d’endroits insolites ; de parcs publics, d’espaces privés, d’anciennes usines, de quartiers ouvriers et cossus, de sites historiques. Bref, circuler dans le coteau Sainte-Geneviève, c’est traverser l’histoire de la ville de Québec par l’un de ses traits particuliers – ses escaliers –, qui offrent un regard intime sur ce lieu.

Lancement du carnet de navigation «En sentinelle dans les méandres de la Saint-Charles»



Le samedi 17 septembre prochain, nous vous invitons à découvrir l'un des principaux massifs boisés au coeur des quartiers centraux de la ville de Québec. Sous la houlette du pâtissier-géographe Nicolas, nous irons à la rencontre des érables à Giguère, des chèvrefeuilles, des noyers cendrés et des peupliers des Soeurs du Bon-Pasteur.

À la fin de cette promenade en falaise, vous serez convié.e.s au dévoilement du tout dernier numéro des «Carnets de navigation», En sentinelle dans les méandres de la Saint-Charles, réalisé sous le pilotage de Julien Bourbeau, Hugo Bourcier, Nicolas Lanouette, Myriam Marcil-Bergeron et Christian Paré. Le lancement aura lieu au café-bistrot Au Bonnet d’Âne (298 rue Saint-Jean, Québec) de 16h00 à 18h30.

Ville et géopoétique, sous la direction de Georges Amar, Rachel Bouvet et Jean-Paul Loubes

L'ouvrage Ville et géopoétique vient de paraître aux éditions L'Harmattan! Fruit d'une rencontre de l'archipel géopoétique dans toute sa diversité, du Canada au Japon, ce volume confronte les questionnements et marque une étape dans le travail critique que le devenir urbain de l'humain contemporain rend plus urgent que jamais.

Au retour du flâneur : Le matin


 
Nous partions habituellement de bonne heure, maman et moi, et à pied quand c’était l’été. Ce n’était pas seulement pour économiser mais parce que nous étions tous naturellement marcheurs chez nous, aimant nous en aller au pas, le regard ici et là, l’esprit où il voulait, la pensée libre, et tels nous sommes encore, ceux d’entre nous qui restent en ce monde.

Gabrielle Roy, La Détresse et l’Enchantement


Ce matin je suis sorti très tôt parce que je m’étais éveillé enco­re plus tôt et qu’il n’y avait rien que j’eusse envie de faire… / Je ne savais quelle direction prendre, mais le vent soufflait fort, il poussait d’un côté, et je suivis le chemin vers quoi le vent me soufflait dans le dos. / Telle a toujours été ma vie, et telle je désire qu’elle soit à jamais — je vais là où le vent m’emporte et je ne me sens pas penser.

Alberto Caeiro (Fernando Pessoa),
Le gardeur de troupeaux
 

La Traversée – Atelier québécois de géopoétique est heureuse d’inviter tous ses membres et ami.e.s à participer à sa huitième édition du Retour du flâneur, pour l’occasion consacrée au Matin. Ce Retour sera animé par Chloë Rolland et Xavier Martel. Après un Retour du flâneur consacré à la Nuit et un atelier qui nous a fait lever les yeux vers le ciel étoilé, nous vous invitons à vous inspirer du lever du jour. Période de transition entre la noirceur et la lumière, le Matin a lui aussi plusieurs peaux. C’est parfois une course effrénée entre le dernier snooze et la porte du bureau, ou entre la couche d’un petit et le lunch d’un plus grand; parfois un long moment de paresse, de tendresse, de gourmandise, ou encore une grande tentation de boycott et de grognements… Mais alors, qu’est-ce à dire que flâner le Matin?  lire la suite »

Parution de l'ouvrage Ville et géopoétique!




Sous la direction de Georges Amar, Rachel Bouvet et Jean-Paul Loubes, l'ouvrage Ville et géopoétique vient de paraître aux éditions L'Harmattan! Fruit d'une rencontre de l'archipel géopoétique dans toute sa diversité, du Canada au Japon, ce volume confronte les questionnements et marque une étape dans le travail critique que le devenir urbain de l'humain contemporain rend plus urgent que jamais.

Plusieurs membres de La Traversée, qui ont participé au colloque international ayant eu lieu en juin 2014 à Paris, signent également quelques-uns des articles de l'ouvrage, dont André Carpentier, Benoit Bordeleau, Rachel Bouvet et Roxanne Lajoie. Vous trouverez aussi des contributions de Jean-Paul Loubes, Georges Amar, François Paul Robin, Kenneth White, Franck Doriac, Bertrand Lévy, Régis Poulet, Lionel Seppoloni, Asuka Minami et Sandrine de Borman.

Des exemplaires sont disponibles dès maintenant pour emprunt dans la bibliothèque nomade, et un lancement officiel aura lieu à la rentrée au mois de septembre!
Syndiquer le contenu