La Traversée

Membres

En devenant membre de La Traversée, la personne devient membre ipso facto de l’Institut international de géopoétique ; elle a accès à un espace membre sur notre site Web ; elle reçoit un carnet de navigation, un fascicule de la collection «Latitudes» et un carnet de bord de l'Institut ; elle peut participer aux activités réservées aux membres (Ateliers nomades, Expés, animation des conférences Au Retour du voyageur). Les personnes voulant devenir membre de La Traversée doivent remplir la fiche d'adhésion et la renvoyer à notre port d'attache.

Robert Hébert

Robert Hébert est professeur de philosophie à la retraite. Il s'intéresse aux rapports entre philosophie, géographie et histoire. Dans cette veine, il a notamment publié L'Amérique française devant l'opinion étrangère 1756-1960 (1989), Dépouilles. Un almanach (1997), Novation. Philosophie artisanale (2004) et Usages d'un monde (2012; disponible en ligne sur www.revuetrahir.net).

Pierre Labossière

Pierre Labossière est ingénieur civil et professeur à l'Université de Sherbrooke. Il s'intéresse à la science et au génie, à la photo, au voyage, à l'histoire de l'exploration et de la cartographie et au lien entre les arts. Il a réalisé quelques expositions de photos et participé au colloque international De la géopoétique: La carte comme point de vue.

Yves Lacroix

Yves Lacroix est professeur retraité. Il s'intéresse à la narratologie des récits en images, à la bande dessinée, à Pierre Perrault, à Chantal Montellier, à l'archipel de Montréal et à Paris. Il a publié un roman, de nombreux articles, des nouvelles, des essais avec Philippe Sohet, a donné des conférences et fait le tour de l’île de Montréal à pied.

Pierre-Luc Landry

Pierre-Luc Landry est éditeur, auteur et professeur adjoint au Département d'études françaises du Collège militaire royal du Canada. Il s'intéresse aux théories de la recherche-création, à l'hybridité géénérique et au réalisme magique. Il travaille présentement sur plusieurs projets concernant la déambulation et le lien au territoire.

Danielle Laplante

Danielle Laplante est professeure au collégial. Elle s'intéresse notamment à la littérature canadienne-anglaise.

Gabrielle Laroche

Gabrielle Laroche est étudiante à la maîtrise en études littéraires à l'UQAM. Elle s'intéresse à la littérature, aux arts visuels, à la géopoétique ainsi qu'à la philosophie. Elle prépare actuellement une exposition multimédiatique (photos, peintures, textes, projections).

Karine Légeron

Karine Légeron est étudiante à la maîtrise en création littéraire à l'Université du Québec à Montréal. Son mémoire porte sur les relations entre territoire, écriture et texte. Elle a publié en 2015 un recueil de nouvelles intitulé Cassures aux éditions Sémaphore.

Claudette Lemay

Claudette Lemay est une artiste en arts médiatiques qui développe depuis les années 1990 un corpus d'oeuvres vidéos et sonores. Elle propose des explorations poétiques de la nature et du paysage, s'intéresse au lien entre le corps et le territoire traversé. Elle poursuit également une recherche autour du langage, de la voix et de la traduction, intégrant entre autres un travail sur les chants d'oiseaux. Elle a effectué des séjours en résidence d'artiste à Terre-Neuve, en Colombie-Britannique et en Finlande.

Amélie-Anne Mailhot

Amélie-Anne Mailhot est étudiante au doctorat en pensée politique. Ses recherches s'élaborent à partir d'une perspective géographique, épistémologique et littéraire. Elle s'intéresse plus particulièrement à la pensée politique innue, aux pratiques d'écriture et aux études québécoises.

Dominic Marcil

Dominic Marcil est enseignant au collégial à Granby. Il a coécrit un essai avec Hector Ruiz sur la création poétique et l'enseignement, Lire la rue, marcher le poème (Éditions du Noroît, 2016) et a publié des textes dans quelques revues, dont Exit, Lapsus et Lieu commun. Il s'intéresse à la poésie ainsi qu'à toute forme d'art mettant en jeu les rapports à l'espace, à la géographie et au lieu.

Myriam Marcil-Bergeron

Myriam Marcil-Bergeron poursuit son doctorat en études littéraires à l'UQAM et mène des recherches sur l'imaginaire scientifique des récits d'exploration sous-marine. Son mémoire de maîtrise proposait une lecture géopoétique de La longue route du navigateur Bernard Moitessier et des Écrits sur le sable d’Isabelle Eberhardt. Membre de La Traversée – Atelier québécois de géopoétique depuis 2010, elle en assure la coordination depuis juin 2013.