La Traversée

Des lacets jusqu'au col

Présentation

Dans un parcours géopoétique, la figure du grimpeur émerge par strates

Dans la montagne, cette figure prend forme lors d’une lente progression
sur un sentier louvoyant vers le col, ce lieu d’arrêt, de repos, de décision.

Durant l’ascension, les pensées du grimpeur oscillent entre la survie et la rêverie,
en fonction des conditions qui prévalent, jusqu’au point de vue, lieu de synthèse.

Par l’écriture, le grimpeur donne corps à un tracé qui émerge des notes,
des images et des impressions mises en relief dans son récit, lieu de partage.
 
Des écrits, le grimpeur emprunte de multiples visages marqués par
l’expérience de la montagne ,de l’écriture et de la lecture, lieu de réflexion.

 
Les membres de La Traversée sont invités à partager leur expérience géopoétique reliée Au retour du grimpeur
à partir de leurs ascensions, images, réflexions, récits, écrits et lectures pour qu’émerge, par strates, la figure du grimpeur.
 

Lecture de repérage

En escalade, le repérage consiste à planifier en montagne la course que le guide effectuera dans les jours qui suivent avec ses clients.
 
Le 6 mars 2012, j'ai secondé Charles Laliberté, excellent guide et ami de toujours, lors d'une journée de repérage à Smuggler's Notch (Stowe, Vermont), là où nous avions expérimenté notre première Expé du grimpeur avec Bertrand Gervais, Bertrand Côté, Jean Désy, Michelle Allen, Anne-Katryn Richter et moi-même les 11, 12 et 13 février 2005. Charles nous avait rejoints pour grimper. Les trois derniers récits de Second de cordée en témoignent.  lire la suite »

Syndiquer le contenu