La Traversée

Au retour du flâneur - Nuit

crédit photo: Chloë Rolland


Vélo de nuit - I

Une flânerie à vélo se déroule comme une séquence: en une succession rapide, ininterrompue, d'images, de fragments de ville. La nuit, cette séquence est ponctuée d'ellipses, insérées en douce par fondus enchaînés... C'est la lueur des réverbères, surtout, qui en dicte la syntaxe.


- Entre la rue Jean-Talon et le boulevard Rosemont, la Route Verte est plongée dans une noirceur épaisse. Ce n'est plus tout à fait des cyclistes qu'on y croise, mais plutôt des lumières clignotantes, des sonettes métalliques. On se retrouve à découvert aux intersections, où la nuit se fait plus orangée.  lire la suite »

Dits du somnambule - I

Variations nocturnes I. Rose.
Variations nocturnes II. Bleue.
Variations nocturnes III. Djinn.

«La ville, qui s’est vidée des regards humains mais qui demeure habitée par la présence humaine, attend et entend. Elle ne nous dit rien, elle ne nous approuve, ni ne nous blâme ni ne nous console. Elle se contente, ce qui n’est pas peu, d’être ce silence qui appelle le sens.» - Pierre Sansot, Poétique de la ville.

*

«Tu marches comme un homme qui porterait d’invisibles valises, tu marches comme un homme qui suivrait son ombre. Marche d’aveugle, de somnambule, tu avances d’un pas mécanique, interminablement, jusqu’à oublier que tu marches.» - Georges Perec, Un homme qui dort.

*  lire la suite »

Série Night Lune 1

La nuit selon le bon docteur Ferron

Bonsoir à vous tous,                               

             Lorsque je paresse un peu (ou que j’ai du temps libre), je vais m’enfoncer la tête dans des bouquins pour en ressortir avec des trésors de références à la nuit. Ferron, comme souvent, me fournit un passage absolument inspirant. On aurait pu le croire tombé d’un polar. Et qui dit polar, dit nuit. Qui dit Ferron dit langage clair et classique allié à un esprit primesautier. Voici le passage en question :  lire la suite »

24/24 La nuit se lève

Pour vous mettre la tête dans les étoiles, j’ai une suggestion de lecture à vous faire. Il s’agit d’une publication qui a la nuit comme sujet et qui mêle textes et photographies.

- DASSAS, Véronique. 24/24, La nuit se lève, Montréal, Héliotrope, 2008, 176 p.

 

Voici deux extraits pour vous convaincre de sa pertinence :  lire la suite »