La Traversée

Les journées Monopoly

Ça commence avec de simples bacs verts alignés le long du trottoir : ceux qui débordent, pêle-mêle, en laissant une partie de leur butin s’envoler et ceux qui sont bien rangés, bien classés, bien rares. Rien de passionnant là-dedans. Que des bacs qu’il ne faut surtout pas oublier de sortir le matin, alors qu’on est déjà en retard ou encore endormi. Aussitôt déposé, aussitôt oublié. Je parle du mien, parce que les coups d’œil discrets dans ceux des voisins ne se font pas prier. Tiens, encore un qui n’a pas pu résister à une télévision encore plus grosse au plasma machin truc. Eux, ils ont fêté fort. À côté, le bac est presque vide : des «méchants» pollueurs qui balancent tout ou presque aux poubelles.

Mais c’est au retour à la maison que la vraie magie opère. À chaque fois, les bacs vides me font le même effet. Je passe Go au coin Rouen et Darling puis m’engage sur cette rue pleine de maisons vertes dont les propriétaires n’attendent qu’une chose : que je m’arrête sur leur terrain pour me faire payer le gros prix. Au moins, ils auraient pu les aligner comme il faut. À voir comment elles sont placées, je soupçonne un trop grand enthousiasme du joueur qui vient de lancer les dés. J’ai de la chance aujourd’hui! Je m’arrête sur mon terrain, ramasse ma petite maison verte et la ramène en haut de l’escalier. Rien à payer à ce tour! Ça attendra le premier du mois.

Commentaires

Hector Fabre et le Monopoly

En relisant le texte «La vieille rue Notre-Dame» (1862), qu'on retrouve dans les Chroniques d'Hector Fabre, ça m'a fait penser à ta note, ma chère Janie. Je cite le code non-officiel du flâneur de la rue Notre-Dame:

«7° Un flâneur trouvé coupable d'avoir porté un parapluie par simple précaution, ou d'être entré dans un magasin à cinq heures de l'après-midi pour faire un achat sérieux, est déchu de son grade et renvoyé dans la rue St. Paul.»

Ça ressemble à la fameuse carte Chance du Monopoly qui nous dit gentiment «Allez directement en prison. Ne passez pas Go. Ne réclamez pas 200$.»