La Traversée

Les distorsions de nos petites habitudes -

Les distorsions de nos petites habitudes -
Les distorsions de nos petites habitudes -
Les distorsions de nos petites habitudes -
Les distorsions de nos petites habitudes -
Les distorsions de nos petites habitudes -

À travers les miroirs déformants et les tubes cathodiques de surveillance, nous déambulons comme des ombres grises. Tous les corps s'y ressemblent, tous les visages sont bas.

Nous sommes de petites marionettes, pantins de bois sculptés à la hate. Nous entrons, brouilés, nous passons comme une vague, d'un coin de rayon à un autre bout d'étale.

Tu te fends d'un Carambar au comptoir tandis que j'oublie d'acheter le beurre quand je passe devant les spaghettis. Le dépanneur est toujours petit, mais mon esprit s'y perd souvent.

Nous dansons d'un pas pressé et quotidien parmi les étiquettes, notre main cherche mollement la pâté pour chat, pour mieux laisser notre esprit flotter.

Au-dessus des rayons, dans la glace des miroirs floutés, j'aperçois le reflet bienveillant de mes habitudes, les distorsions de mes gestes infiniment petits, infiniment humains.