La Traversée

Glen Lemesurier

Commentaires

Ce parc a-t-il un nom ?

Le premier juillet dernier, l'herbe de ce parc n'était toujours pas coupée. Mais les oeuvres de Lemesurier y étaient toujours. En fait, elles y sont depuis au moins 4-5 ans...

Au bas du viaduc Van-Horne-Rosemont, ce parc qui fait plutôt figure de terrain vague a un pouvoir d'attraction sur les flâneurs. On n'y rencontre pas d'enfant mais plutôt des poètes, des coureurs de ruelle, flâneurs de gare, de ruines. Dans ce parc, on risque de rencontrer Xavier Martel !

Au fait, ce parc a-t-il un nom?

Jardin du crépuscule, je crois

Comme je l'écrivais en commentaire à Laurence, au bas de la Note de terrain numéro 27, intitulée «Catégorie Art public», je crois que ce terrain vague, coincé entre un viaduc et une voie ferrée, que Lemesurier a d'ailleurs voulu acheter 1$ à la Ville pour en faire une sorte de galerie d'art sculptural à ciel ouvert, sans succès faut-il le préciser, a été baptisé par lui Jardin du crépuscule. Y a de quoi émouvoir maître Xavier!

Le jardin du crépuscule

Bonjour à vous, chers flâneurs,

 

                                           Comme le dit André, ce parc semble bien se nommer Le jardin du crépuscule. En fait, il me semble que vous ne prenez pas le temps de vous asseoir sur LE banc de ce parc, parce  que si vous l'aviez fait, vous auriez certainement remarqué une médaille incrustée dans le bois et sur laquelle on peut lire: Jardin du Crépuscule.

 

Oui, c'est un beau parc que ce terrain souvent en friche. Yves m'en avait déjà parlé lorsque nous organisions l'atelier des Rives. J'avais alors eu la présomption de lui expliquer que c'était le parc SANS NOM. Je ne metterai plus jamais en doute la parole d'Yves, sauf bien sûr quand je la metterai en doute.

 

Ce parc crée une des plus belles ambiances pour accéder au "track" de chemin de fer et partir ensuite, loin, bien loin, avec ou sans train,

Parc du crépuscule...

Excusez-moi, je n'avais pas pris le temps de lire les commentaires de la note 27. Selon l'article du Devoir, cité dans cette note, le jardin de sculpture serait baptisé «Parc du Crépuscule».

Événement Paysages éphémères

Très chouettes ces oeuvres. Je ne connaissais pas Lemesurier (devrai faire un peu de recherche!)

Quant à être dans la catégorie art urbain/public, Le Devoir du vendredi 3 juillet (cahier B) nous signale l'événement Paysages éphémères, qui se tient au parc des Compagnons (rues Mont-Royal et Cartier) ainsi qu'au métro Mont-Royal.

Faudra y faire un tour.

Oui, paysages éphémères

Je vais donc aller faire mon tour au Parc du crépuscule. :o)

Au sujet de Paysages Éphémères, j'avais cette visite guidée à mon agenda. Je vous «paste» ici les informations diffusées sur le site web de l'événement, au cas où cette visite intéresserait certains d'entre-vous.

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

Paysages Éphémères offrira des visites guidées gratuites

des créations présentées sur l’avenue du Mont-Royal !

Du 2 au 26 juillet, Paysages Éphémères poursuit sa mission
et propose des visites

guidées afin de
sensibiliser le public aux diverses opportunités de transformation de la

ville comme milieu
de vie. Dans le cadre du programme de médiation culturelle de la

Ville de Montréal et
à l’occasion de sa cinquième édition, l’événement propose des

visites guidées
gratuites des créations présentées sur l’avenue du Mont-Royal. Le public

aura ainsi accès à
des explications exhaustives sur la démarche de chaque créateur.

Le départ des
visites se fera du kiosque touristique, situé Place Gérald-Godin (devant le

métro Mont-Royal),
tous les samedis et dimanches du 2 au 26 juillet à 14 h (annulé en

cas de pluie).

Rappelons qu’à
travers la thématique 2009 COMPLET NO VACANCY, le commissaire

Stéphane Bertrand
aborde le thème des vacances en ville par le biais de créations

d’artistes en arts
visuels, d’architectes, d’architectes paysagistes et de designers.

Ainsi, six
interventions légères investiront le Parc des Compagnons-de-Saint-Laurent du

2 au 12 juillet. En
parallèle, trois interventions plus monumentales seront installées

Place Gérald-Godin,
devant le Sanctuaire du Saint-Sacrement et au Parc des

Compagnons-de-Saint-Laurent
et demeureront en place du 2 au 26 juillet. Le public sera

également invité à
visiter l’exposition collective présentée à la Maison de la culture du

Plateau Mont-Royal,
ainsi que celle présentée sur les quais du métro Mont-Royal

pendant toute la
durée de l’événement.

Paysages Éphémères
est réalisé par Odace Événements

www.paysagesephemeres.com