La Traversée

Territoires réinventés : Cartographies non-cartésiennes

Date de l'événement: 
Jeudi, 8 Juin, 2017 (Toute la journée) - Samedi, 12 Août, 2017 (Toute la journée)

Le mercredi 7 juin 2017 dès 17h30 se tiendra au centre culturel et communautaire Henri-Lemieux le vernissage de l'exposition Territoires réinventés : Cartographies non-cartésiennes de l'artiste Suzanne Joos, membre de La Traversée.

Par l’instauration d’un Centre de documentation fictif – composé d’ensembles cartographiques minutieusement réalisés à l’aide de tampons encreurs et autres outils inventés – Suzanne Joos invite le visiteur à découvrir un territoire hybride : situé quelque part entre la géographie réelle de la ville et celle, imaginaire, d’un monde ponctué de repères poétiques. Les cartographies de Joos sont comme autant d’invitations à déambuler dans les espaces abstraits de la mémoire lorsqu’elle se tient au croisement de constructions fictives. Le langage de ces constructions repose sur une écriture picturale propre à l’artiste, développée depuis de nombreuses années au fil de sa pratique : successions de fines lignes, de lettres, de dates, de chiffres et de motifs aux tampons encreurs, superpositions de traces à l’aquarelle, motifs architecturaux à l’encre fine.

Se déclinant en quatre corpus d’œuvres, l’exposition questionne le lien d’appartenance à un territoire donné et le pouvoir, à la fois réel et symbolique, d’en réinventer les contours : L'Atelier nomade est constitué de fragments de murs de l’ancien atelier de l’artiste, sur lesquels s’inscrivent des cartographies auparavant in situ ; Topographies de ruelles consiste d’une part en une série d’impressions numériques créées à partir de photographies détaillant les aspérités de nos rues et passages piétonniers – puis d’autre part, des cartes rouleaux conçues aux moyens de tampons encreurs en forme de craquelures superposées à de l'aquarelle ; Plans d’espaces irréels se déploie en projections libres de l’esprit qui esquissent des non-lieux oniriques, méta-utopiques; Plans poétiques de l'insulaire recrée les pourtours de parties de l’île, en délimite des portions d’espaces liminaires – dont certains espaces industriels et portuaires peuplés de conteneurs, inaccessibles aux citoyens promeneurs. S’ajoute à ce dernier corpus une œuvre en référence au patrimoine historique de l’Arrondissement de LaSalle, plus précisément le Parc des Rapides, offrant au public local un regard totalement inédit sur un territoire pourtant familier.

Territoires réinventés : Cartographies non-cartésiennes forme ainsi un vaste projet pictural où s’entremêlent vues en plan, perspectives aériennes et lignes d’horizons tronquées.

 

Suzanne Joos détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, de même qu’un baccalauréat et une scolarité de maîtrise en histoire de l’art de l’Université de Montréal. Son travail a été présenté un peu partout à travers le Canada, notamment dans le cadre de la 33e édition du Symposium international d’art contemporain de Baie Saint-Paul en 2015. Ses œuvres font partie de collections privées et publiques, dont celles de la Ville de Montréal et du Musée National du Québec.