La Traversée

Trottoirs

Les trottoirs

Monsieur

Monsieur

Ce n'est pas Monsieur qui m'a accueillie dans le quartier, c'est Maggie, la minuscule chatte rousse de mes voisins. Dès le premier jour, elle s'est faufilée sur l'escalier menant à mon appartement et m'a ronronné sa chanson, me donnant un peu d'énergie pour affronter le mur de boîtes qui m'attendaient à l'intérieur. Maggie est douce. L'été, souvent, je la trouve assise sagement au pied des marches, ou alors étendue sur l'une d'elles, attendant tel un fauve le retour des humains pour quêter des caresses à coup de frôlements de jambes, de ronronnements et de grelots.   lire la suite »

«J'entends votre paix se poser comme la neige»

Mi-décembre, sous la première tempête de la saison.

Tout le voisinage est dehors, pelle en main, à pousser la neige qui obstrue à peine les seuils. L’averse est dense, les flocons sont lourds. Ce sont de ces flocons de temps doux qui s’accrochent aux cils, qui fondent lentement sur les joues. Tout prend alors la vitesse de leur chute, s’étire à travers le clair-obscur des réverbères aveuglés.  lire la suite »

Les rencontres fugitives

Les rencontres fugitives  lire la suite »

Un trottoir à la fois - III

de l'autre côté

on ne va nulle part

 

il y a l'autre

et ses disparitions

 

une symétrie triste

des pas à reculons

Résurgences

Résurgences. Photographies: Pascal Naud

«Tu n’es rien d’autre que ce qui est. Au lieu d’apparence où nous sommes, proprement rien d’autre.
Telle est la nécessité du lien qui nous porte et me porte, moi qui parle.Tu n’es pas, jamais ne fus sans l’apparence, sans l’être.
Tu le requiers, sinon l’appelles, et dans le même temps l’abîmes, fatalement le défais – mais comme lui-même déjà t’abîme.
C’est cette conjonction qu’il faut dire, d’impouvoir et de puissance au fond de l’impouvoir.
Et non pas dire seulement, car le dire ne va jamais qu’à la seule apparence.
Et non pas dire en constat dans l’énoncé qui fige, mais tenter d’embrasser dans une parole ouverte, affirmante et blessée comme ce qu’elle ratifie : dans le cri de l’adhésion nue qui salue dans l’inverse et dans l’inverse acclame.»
 lire la suite »

Sur les marges II

Récompense offerte
Vous trouverez la clé non pas sous le paillasson, mais...
Chien perdu
L'enceint
Aung San Suu Kyi
Une conseillère de quartier
Écrapou(tille)
Une marge usée

Nous avons vu sur les quelques clichés des marges de trottoirs précédents la fragilité des affiches qui y sont posées.

Nous avons très peu parlé de l'usage de ces marges, sans doute parce que cela demande un certain entêtement à répéter les trajets empruntés, à scruter les poteaux, les boites de Postes Canada, etc. Bref, ça demande du temps, un appareil photo bien chargé, des petits carnets bien garnis.

Concernant l'affichage  lire la suite »

Sur les marges - Catégorie chats (et chien)

Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)
Sur les marges - Catégorie chats (et chien)

[À suivre...]

Syndiquer le contenu