La Traversée

La carte dans une perspective géopoétique

Type de publication:

Chapitre de livre

Source:

La carte. Point de vue sur le monde, Mémoire d'encrier, Montréal, p.11-32 (2008)

Résumé:

«Cet article propose une réflexion sur le rôle de la carte en géopoétique. Après un examen des composantes générales de la carte et de l'imaginaire cartographique, deux exemples dans lesquels la lecture de la carte déclenche l'écriture sont étudiés: la «navigation géopoétique» d'Aurelia Arkotxa à travers des routiers-viatiques de Terre-Neuve et l'élaboration du poème chez Kenneth White. Ensuite, les gestes de la cartographie sont remis en question afin d'ouvrir la réflexion sur une nouvelle manière de créer des cartes, favorisant l'interaction entre l'être humain et le dehors, la saisie concrète et sensible du lieu plutôt qu'une saisie abstraite et conventionnelle, le maintien d'une relation avec l'événement, la recherche de nouvelles conventions et de rapports diversifiés entre les lieux et les signes. Lorsqu'elle est envisagée dans une perspective géopoétique plutôt que dans l'optique géographique habituelle, la carte a tendance à perdre son rôle de médiation technique, d'outil pratique servant au déplacement, pour acquérir une dimension discursive et esthétique, pour tenter d'exprimer les sensations vécues, les réflexions menées au croisement des disciplines, et pour rendre encore plus manifeste l'appel du dehors.»

Notes:

Disponible