La Traversée

Nomades et vagabonds

Type de publication:

Livre

Source:

coll. «10/18», Union générale d'éditions, Nombre 2, Cause commune, Paris, p.322 (1975)

Résumé:

[...] la pensée s'embourgeoise dans la raison. Nous nous sommes instaléés, nous avons pris racine: nous ne comprenons plus le nomade, et nous enfermons les vagabonds. Le nomadisme, c'est à la fois «l'empire des steppes», un des domaines de l'expérience humaine et la translation des formes et des objets. Ici, un genre de vie d'une richesse insoupçonnée et qui fait fi des villes ou des États. Là, l'univers véhiculaire qui, de l'échange au commerce, invente de la valeur ou, mieux, le prix des choses sans prix. Entrer dans le monde nomade, c'est affronter une éthique, une économique et pénétrer dans une immense région de rêve et d'imaginaire. [Source: Jean Duvignaud, 4e de couverture]