La Traversée

Des romans-géographes

Type de publication:

Livre

Source:

coll. «Géographie et cultures», L'Harmattan, Paris, p.246 (1996)

Résumé:

*Tiens tiens! Un livre sur la géographie littéraire? - Plutôt un essai sur la géographie dans le roman... *Le roman, c'est vaste, non? - C'est-à-dire plus précisément l'espace ou les lieux dans quelques romans particuliers. *Lesquels? - Ceux de Süskind, Dos Passos, Tournier et Gracq. *Pourquoi pas les romans réalistes du dix-neuvième siècle? - Parce que la plupart des géographes ont justement privilégié ce type de roman dans un souci documentaire et didactique, ou encore pour saisir le sens dont les lieux sont investis. *Vous proposez d'y chercher autre chose? - En me penchant sur ces romans, je cherche ce qu'il y a de singulier dans l'écriture romanesque de l'espace et des lieux. Comprendre, en somme, comment un roman construit sa propre géographie. *Et comment les trouvez-vous, ces géographies alternatives? - En situant la rencontre entre géographie et romans sur le terrain du langage dans sa chair et dans ses formes. Je dialogue avec ces romans comme s'ils étaient des "sujets" géographes. Comme si leurs pensées spatiales étaient en acte dans le texte et non explicitement exprimées. Géographie et romans n'écrivent pas les lieux de la même façon. *Donc si je comprends bien, ils exigent aussi qu'on les lise de façon différente. - En effet. Il y a tension entre les deux, c'est important de le reconnaître. [Source: 4e de couverture]

Notes:

Disponible