La Traversée

Ateliers nomades

En train - projections itinérantes: atelier nomade du 21 au 23 janvier 2011

Date: 
Vendredi, 21 Janvier, 2011 - Dimanche, 23 Janvier, 2011

«Un sifflet de train dans le lointain a le pouvoir, à lui seul, de construire une ligne de chemin de fer dans un paysage.»
Mohsen Ben Hadj Salem


Pendant un peu plus de neuf heures, défileront la banlieue, la ville, le village, la forêt, la rivière, le lac et la montagne. Le temps passera.

Le prochain Atelier nomade, En train - projections itinérantes, nous invite tout simplement à prendre le train afin d’explorer le point de vue unique qu’offre ce moyen de transport. Le but du voyage est de faire du déplacement en soi un lieu de rencontre(s). Nous ne partons pas vers un lieu précis, mais plutôt à la jonction de lieux multiples traversés par le train Montréal-Senneterre. Ce train dessert un large territoire sur lequel se trouvent des bourgades isolées, perdues et parfois même oubliées.

Notre halte à Clova, où nous attendrons le retour du train le surlendemain, sera l’occasion de nous projeter dans le paysage que nous aurons traversé pour en appréhender davantage ses contours.


 lire la suite »

Sur les traces de terres fantômes. Atelier nomade du 4 au 7 septembre 2009.

Date: 
Vendredi, 4 Septembre, 2009 - Lundi, 7 Septembre, 2009
Saint-Octave-de-l'Avenir (au moment du défrichage)

Il était une fois quatre villages sur les contreforts des Chic-Chocs. Des villages, aujourd’hui disparus de la plupart des cartes, se retrouvant à la croisée de chemins qu’il faut cartographier à rebours.

Établis entre les deux guerres pour aider la population gaspésienne à sortir de la crise économique, ces villages, aux marges de l’oekoumène, devinrent des terres d’élection et de peuplement pour colons et pionniers en quête de rêves et d’espoirs. Ils ont été menés par le Clergé pour fonder une communauté et défricher des terres qui deviendraient leur propriété. Jugés non rentables et impropres à la modernité, ces villages furent rayés de la carte dans les années 70 par une nouvelle génération d’experts en rationalisation de l’espace.  lire la suite »

Forêt - Derrière l'écorce, un art de vivre

Date: 
Vendredi, 10 Octobre, 2008 - Lundi, 13 Octobre, 2008

Emplacement

Matawinie Sainte-Émilie-de-l'Énergie, QC
Canada
46° 19' 30.0576" N, 73° 38' 29.1948" W

La terre d'hiver en nous

Date: 
Vendredi, 28 Mars, 2008 - Dimanche, 30 Mars, 2008

Emplacement

Vallée Bras du Nord
Canada

Rives et dérives

Date: 
Vendredi, 14 Septembre, 2007 - Dimanche, 16 Septembre, 2007
Photo: André Roy, 2007.

Emplacement

Sur les rives de Montréal Montréal, QC
Canada
46° 56' 42.9468" N, 87° 18' 6.3252" W

Un fleuve l’hiver

Date: 
Vendredi, 9 Février, 2007 - Dimanche, 11 Février, 2007

Par-dessus les glaces & neiges Un fleuve l’hiver. Deux grandes choses concentrées en un seul événement. En un moment du fleuve et de l’hiver. Une réalité qui, de tout temps, marqua le territoire et ses habitants et visiteurs. Cette expérience, nous l’avons vécue à 27 participants sous la forme d’un atelier nomade, les 9, 10 et 11 février 2007, à Cap-Santé.  lire la suite »

Emplacement

Cap Santé, QC
Canada
47° 31' 28.632" N, 71° 14' 46.8168" W

Se rendre au Portage

Date: 
Vendredi, 1 Septembre, 2006 - Lundi, 4 Septembre, 2006

À la fin de l’atelier nomade « Coureurs de ruelles » en août 2005, l’idée d’organiser un séjour au Témiscouata a été proposée par le géographe Dean Louder, qui voyait là un endroit unique pour poursuivre la déambulation, principalement en raison de la réputation historique de ce lieu de passage. Depuis les premiers temps du régime anglais, il y avait un accès terrestre à la région par la «Route du Portage du Témiscouata». Cette route fut abandonnée au milieu du XIXe siècle en raison de l’entretien difficile que celle-ci exigeait.  lire la suite »

Emplacement

Notre-Dame-du-Lac, QC
Canada

Les coureurs de ruelles

Date: 
Vendredi, 26 Août, 2005 - Dimanche, 28 Août, 2005

Marcher à l'estime.
En ruelles montréalaises, 26-27-28 août 2005

Marcher est « la naturelle façon amoureuse de faire la connaissance des choses », écrit quelque part jean Giono, qui en connaissait long sur la question. Or, voilà justement ce qui nous anime tout au long de cette fin de semaine, passée en groupuscules dans des ruelles montréalaises le plaisir primitif d'arpenter à l'estime les entrelacs d'un labyrinthe urbain, plaisir redoublé par des captations visuelles (photos et croquis), sonores et olfactives, un peu par le toucher, aussi par la cueillette d'artefacts, par des prises de notes en vue d'écrire et par des échanges suivis entre déambulateurs - ce qui ne m'est pas coutumier.  lire la suite »

Emplacement

Montréal, QC
Canada
45° 32' 41.3916" N, 73° 38' 48.6636" W

L'alignement géopoétique en morte saison

Date: 
Vendredi, 19 Novembre, 2004 - Dimanche, 21 Novembre, 2004

Refuge, mot géopoétique

Ma conviction, c'est qu'on ne peut souscrire à une approche géopoétique sans porter une attention particulière, voire sans reconsidérer le sens et la valeur des mots employés au quotidien pour dire son rapport au monde. Je ne suis pas certain qu'il soit nécessaire d'inventer de nouveaux mots pour cela, juste repenser ceux que nous portons peut nous mener à des rapports inédits à la terre. Je rappelle ici l'étymologie de géopoétique - mot-valise prédisposant à l'errance dans le réel et dans le sens: géo : du grec gê, terre; et poétique : poème, poiêma, poiein, « faire », « fabriquer, produire, créer ». Créer une nouvelle terre. Un nouveau rapport à la terre.  lire la suite »

Emplacement

Jouvence, QC
Canada

Première traversée, au rythme des marées

Date: 
Samedi, 22 Mai, 2004 - Lundi, 24 Mai, 2004

Géopoétique... Voyage, exploration, évocation. Invitation à partir sur les chemins de la terre pour mieux courtiser la mer.

Ainsi, avons-nous décidé, dès la création de l'Atelier québécois de géopoétique, d'organiser des ateliers nomades, afin d'amorcer la Traversée qui constitue notre unique raison d'être. Notre but avoué étant de sortir des salles de cours, de l'univers des «belles-lettres» et des «seules idées» pour aller vers et dans la nature, il fallait donc partir de toute urgence. Et appareiller à la recherche de balises qui permettent de naviguer entre savoir scientifique et création littéraire, observation et expérience, raison et sentiments, lectures, architecture de l'espace et univers autochtone occulté. Nous voulions à la fois investir le paysage, humer l'odeur du large et débusquer la mémoire orale déposée sur le parchemin des saisons.  lire la suite »

Emplacement

Île verte, QC
Canada
45° 42' 20.088" N, 73° 27' 7.8732" W