La Traversée

Exposition Points de vue et perspectives semi-aériennes

Claudette Lemay, membre de La Traversée, vous convie au lancement de l'exposition "Points de vue et perspectives semi-aériennes" présentée dans le cadre de l’événement « Un million d’horizons (1 x 19 = 1 000 000) » pour le 375e anniversaire de Montréal. Le vernissage, en formule 5 à 7, aura lieu ce mercredi 14 juin à la maison de la culture Frontenac.


POINTS DE VUE ET PERSPECTIVES SEMI-AÉRIENNES
-
NATACHA CLITANDRE – Time Capsules Montréal — Aperçus d'hétérotopies urbaines
MATHIEU CARDIN – Le Qualità Segrete Del Verde

Territoires réinventés : Cartographies non-cartésiennes

Le mercredi 7 juin 2017 dès 17h30 se tiendra au centre culturel et communautaire Henri-Lemieux le vernissage de l'exposition Territoires réinventés : Cartographies non-cartésiennes de l'artiste Suzanne Joos, membre de La Traversée.

Délier les lieux

Dès 18h le 2 juin au parc Drolet-Rachel (H2W 2L6) se tiendra l'événement Délier les lieux. «On n’écrit pas le lieu d’où l’on vient, mais le lieu où l’on est. La nostalgie est une ivresse. Nous n’écrivons pas pour être ivres, nous écrivons pour être sobres, surmonter notre sommeil. Que fait un artiste sinon se préparer, essayer d’être là, se rendre compte un peu?» Renversements, René Lapierre.

Lancement sherbrookois de Marcher en montagne

L'Association des auteures et auteurs de l'Estrie a le plaisir de vous convier au lancement sherbrookois de l'ouvrage collectif Marcher en montagne, qui aura lieu le 14 mai 2017 dès 11h à la Maison bleue (151 rue de l'Ontario, Sherbrooke).

Hélène Guy, codirectrice du recueil, et Anne-Brigitte Renaud, participante, deux amoureuses des grands espaces, de sommet et de voyage, seront présentes pour parler brièvement de la géopoétique et de la façon dont ce champ de recherche interdisciplinaire accompagne leurs randonnées en montagne et leur écriture.

Vernissage de l'exposition Melymbrosia

Laetitia de Coninck, membre de La Traversée, a le plaisir de vous convier le 25 mai dès 17h au vernissage de sa première exposition solo intitulée Melymbrosia, qui aura lieu à l'Espace Projet (353, rue Villeray, Montréal) du 24 au 27 mai 2017.

Présentation tirée du site web de l'artiste :

Actualités

Trois nouveaux ouvrages viennent enrichir notre collection géopoétique. Tout d’abord, « Les cahiers J.-M.G. Le Clézio. Habiter la terre », no.10, sous la direction de Rachel Bouvet et Claire Colin, illustré par Sandrine De Bornman. Ensuite, « Carnets d’expédition botanique. Voyage entre arts et sciences » de Sandrine De Bornman. Finalement, «  Venezia »  de l’artiste peintre Francesco Amici.
Lumineuses plantes du jardin botanique de Padoue, inauguré en 1545 et considéré comme le premier jardin botanique européen. Lotus et hibiscus dans la canicule de juin, pas très loin du palmier (planté en 1585 et désormais enserré sous verre), où Goethe est venu chercher l’inspiration, pas très loin non plus du platane oriental de 1680 frappé par la foudre et encore bien vigoureux, et à un jet de pierre du ginkgo biloba hermaphrodite de 1750, dont l’ombre est vraiment salvatrice.

Amicales pensées végétales,

Rachel et Roxanne (sous le ventilateur)

Entrées de blogue

Quelques considérations en marge de flâneries



(texte tiré du blogue Au retour du flâneur - Ponts et viaducs)

PAR JULIEN BOURBEAU

Flâner sur le pont…

Une difficulté à première vue. Le flâneur est un piéton. Et sur le pont, le piéton est un usager de la route. Il doit donc, pour sa sécurité, circuler aux endroits prescrits : trottoirs en bordure des voies. Cet espace aménagé est plus souvent qu’autrement très étroit, parfois inadapté, et convie l’usager à circuler. Uniquement circuler.  lire la suite »

Au retour du flâneur - Ponts et viaducs



La Traversée – Atelier québécois de géopoétique
 est heureuse d’inviter tous ses membres et amis à participer à sa neuvième édition de l’activité Au retour du flâneur, pour l’occasion consacrée à l’espace-thème Ponts et viaducs. Ce Retour sera animé par Benoit Bordeleau et Christian Paré. Le présent appel à participation est issu d’une proposition d’André Carpentier.

Du latin pons, le pont désigne une construction élevée d’un bord à l’autre d’une rivière, d’un canal, d’une autoroute pour permettre la traversée. Le viaduc, mot quant à lui issu d’un emprunt à l’anglais viaduct (venant lui-même d’aqueduct), désigne un grand pont routier ou ferroviaire, généralement constitué de plusieurs travées et franchissant à grande hauteur une vallée. Ces deux types de constructions ont pour base un principe de connexion, de rassemblement. Pour des raisons évidentes, on préférera toutefois établir entre nous des ponts plutôt que des viaducs.  lire la suite »

Derniers articles

Lundi, 3 avril, 2017 - 14:53
«Le rêve de Lamberto», un article de création géopoétique écrit par Julien Bourbeau et publié dans la revue Possibles en mars 2017.

Premières lignes: «J’ai connu Renard Frak en flânant le long de la track. Puisque le chemin de fer en question n’existe plus depuis plus de vingt ans, j’ajouterais que je déambulais sur le mode virtuel. À partir de vieilles cartes géographiques publiées sur le Web, je cherchais à suivre le tracé ferroviaire du CN qui divisa pendant plusieurs décennies les pauvres des très, très pauvres du quartier Hochelaga. Comme une fermeture éclair, le chemin partait de la gare Moreau, faisait quelques courbures au sud et au nord de la rue Ontario. Puis se dézippait loin dans l’est. Ces interminables déambulations me faisaient converger d’une fenêtre à l’autre, tout en superposant d’étranges époques, colorées, en noir et blanc ou sépia.»

Dernières publications

Hochelaga Imaginaire. Sous la direction de Benoit Bordeleau, Bertrand Gervais et Hector Ruiz. Marcher en montagne. Sous la direction de Philippe Archambault, André Carpentier et Hélène Guy.
Passages, carnets de la montagne, Marie-Eve Desrochers Hogue, coll. «Éclats», 2017.
En sentinelle dans les méandres de la Saint-Charles, sous la direction de Julien Bourbeau, Hugo Bourcier, Nicolas Lanouette, Myriam Marcil-Bergeron et Christian Paré.

                                                            
                                             

                                             

Ville et géopoétique, sous la direction de Georges Amar, Rachel Bouvet et Jean-Paul Loubes.
Échos du lac Marie-Le Franc. Lac Marie-Le Franc, octobre 2014, sous le pilotage de Yannick Guéguen, Laure Morali et Rachel Bouvet.
La tête dans les étoiles, les deux pieds sur terre. Mont Mégantic, octobre 2013, sous le pilotage de Philippe Archambault, Benoit Bordeleau, Hugo Bourcier, Denise Brassard et Myriam Marcil-Bergeron.
Johanne Bertin,
Une montagne de petites choses,
coll. «Éclats», 2015, 69 p.